Forum RPG qui met en scène une terre dévastée par l'homme envahie par des créatures hors du commun.
 

La justice d'une louve face à la rage d'un homme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le monde :: Campements humains
MessageSujet: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Lun 29 Aoû - 23:44
Être en paix avec soi même, la tâche qui devient de plus en plus ardu à mesure qu'on vit et qu'on accumule les expériences diverses et variées. Si un jour on m'avait dit que j'aurais finis à l'état d'armure ambulante j'aurais ris au nez du prophète qui m'aurait annoncé cela. Mais en trente ans de protection qu'est-ce qui a changé au fond : je vis dans mon armure, je suis pauvre et je risque toujours ma vie pour des connards incapables de se défendre eux-mêmes.
Les autres gardes se racontent des histoires alors que je suis en train de suivre le même processus que la dégradation des explosifs : j'ai quelque chose en moi qui ressort et suinte contre ma conscience, je commence à avoir l'habitude de cette sensation. Ça va péter à un moment de la soirée, je ne sais pas quand mais je sens que ça arrive, comme quand l'extase lorsqu'on s’envoie en l'air. Sauf que la je ne vais pas ensuite calmement me rendormir, ça va plutôt être tout le contraire : je vais réveiller toute la baraque. Je me concentre sur le crépitement feu histoire de penser à quelque chose de positif et régulier.

-La dernière fois que j'ai croisé des loups garous? Il y a un mois : ils sont calme dans ce coin là, ils pigent que les nomades sont escortés ici. explique gentiment Gud' à l'un des nomades.

Gud' est un chouette type, il est bon au lancer de couteau et sait se défendre avec sa rapière, il la boucle et se contente de faire son travail.

-C'est bien dans ce cas, votre principal activité sera de faire la conversation, plutôt cool d'être payé à papoter quand on y pense. Sauf pour votre collègue qui n'est pas bavard.

Celui qui m'apostrophe est un chasseur de la caravane, d'un coup j'ai envie que sa tête finisse flanquée au sommet d'une pique. Je ne fais mine de rien, comme si je pouvais faire mine de quelque chose de toute façon, je sens que ça monte tout doucement. Les nomades autour du camps rient de bon coeur, ceux qui me connaissent parmi les mercenaires engagés se figent avec des rictus.

-Je vais remplir ma gourde, je reviens.
-Mais l'ami, ta gourde est déjà pleine. répond un caravanier.
-Laisse tomber mon gars. commence Gud'. Mon collègue aime avoir de l'eau fraîche, pis il est costaud, c'est une triple portion, il risque pas de se faire agresser par un loup hein?
-Mhh, hors de mon passage maintenant l'avorton.


Gud' n'essaie même pas de l'ouvrir et s'écarte alors que je me lève pour m'écarter et me diriger vers le ruisseau qui se trouve juste à côté du campement. Je traverse rapidement les tentes en peau et me retrouve à remplir ma gourde avant de me la vider sur le casque, il faut chaud près de ce feu de camp bon dieu. Je fais le plein avant de retourner auprès des autres, Gud' est à côté de ma place, il n'a rien tenté du tout, c'est bien, il a testé mes limites une fois et maintenant il sait ce qui est possible et ce qui ne l'est pas.

-T'es tombé à l'eau l'ami pour être aussi humide? me redemande le chasseur.
-Je crois que vous devriez aller dormir, la journée va être longue demain.
-Le gosse à raison.
-Je me sens encore en forme.
-Prenez ça comme un ordre de votre escorte.


Le mauvais regard est de trop, je donne un coup de pied dans le foyer, les braises s'envolent et forment un léger nuage incandescent, je passe au travers alors que ma cible est en train de retirer les petits bouts en feux qui lui ont atterri dessus. J'entends à peine Gud' qui me crie de m'arrêter, j'en ait assez du résidu de fausse couche qui se croit drôle, je vais lui rappeler qui est à la merci de qui ici. Il se lève à peine que je l'envois valser d'un coup de pied comme une poupée de chiffon, je me retourne et brandit ma hache de guerre en direction des autres mercenaires qui tenteraient de m'arrêter. Aucun n'a d'arme sortie mais je préfère directement fixer les limites du jeu. Mon poing vient cueillir le col de l'autre avant de le repousser violemment au sol, Gud' empêche les autres d'approcher de peur que je commette un carnage.
Je m'approche de ma victime la rage au ventre, la haine dans les doigts, la colère m'enveloppe l'esprit, je me sens bien, foutrement bien.

code couleur ::
 
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mar 30 Aoû - 16:45
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

Cela faisait quelques temps que je parcourais les terres à la recherche d’un camp humain qui m’accepterait sans prendre en compte ma véritable nature. Les derniers avec qui j’avais voyagé, après un incident quelconque, m’avaient accusée à tort et chassée par tous les moyens qui leur étaient possibles d’utiliser. Je gardais de ces mésaventures plus de blessures morales et de mauvais souvenirs qu’autre chose. Du coup, j’avais décidé de faire route seule pendant un temps jusqu’à ce que la solitude recommence à me peser. Je ne comptais pas le temps qui passait tant il me semblait illogique. Après tout, malgré tout le temps que je passais à protéger les humains de ma race, je ne parvenais pas à me faire accepter au sein d’un clan. Et ce que ce soit sous ma forme lupin ou humaine. A chaque fois je ils me trahissaient par peur, méfiance ou mépris. Certainement était-ce totalement naïf ou imprudent de ma part, mais je ne leur en voulais pas. J’avais, après tout, toujours le souvenir d’une petite fille qui avait voulu me garder à ses côtés en tant qu’amie.

Nous étions le soir et j’avais vu entre les arbres de la forêt les lueurs d’un feu de camp. J’étais heureuse d’enfin pouvoir trouver des humains. Je restai cependant prudente en restant à l’écart, dans la pénombre. De bribes de conversations me parvenaient mais rien qui puisse m’indiquer quoi que ce soit. Ces personnes étaient des hommes d’après ce que j’entendais et l’un d’entre eux me semblait bien bourru. Ce dernier s’approcha de moi au point que je pus l’apercevoir brièvement. Il semblait imposant mais je ne parvenais pas à en comprendre la raison. En tous les cas, il s’était dirigé vers un petit cours d’eau, s’y était arrêté un moment avant de retourner là d’où il venait. Sur son retour, je le suivis à bonne distance. Là, je pus les écouter discuter et, surtout, les voir. Ils étaient au moins trois dont un qui sembla provoquer une bagarre sans réellement le vouloir. Et, ce qui ne m’étonna pas du tout, c’était le grand costaud -qui s’était révélé être une sorte de chevalier en armure et l’aimer au point de ne pas l’enlever- qui fonça dans le tas. Mais ses gestes étaient comme s’il voulait le tuer. Trouvant son comportement inapproprié malgré le flagrant manque de tact de l’homme, j’attendis le moment opportun pour intervenir.
Lorsque je vis le frêle à terre, à la merci du gars en armure qui s’approchait avec une lenteur angoissante, je ne pus m’empêcher  de sortir de ma cachette pour me mettre entre eux, bras écartés et mon regard déterminé posé sur la créature. Grâce à leur proximité de la forêt, j’avais réussis à intervenir alors qu’il restait à l’adversaire encore quelques mètres avant de pouvoir atteindre sa cible.

- Je pense que ça suffit maintenant. Vous lui avez assez fait peur pour qu’il ne recommence pas.

Ma prise de parole n’était certainement pas la plus judicieuse qui soit malgré mon ton neutre sans l’ombre d’une menace, ni colère bien que j’en ressente. Pourtant, je n’avais pas réussis à faire autrement tant cette scène m’avait été pénible.
Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mar 30 Aoû - 23:44
- Je pense que ça suffit maintenant. Vous lui avez assez fait peur pour qu’il ne recommence pas.

Je me fige alors que je constate l’obstacle entre moi et ma victime, je ne sais quoi pensé de cette intervention qui est à la limite du suicide assisté, je resserre l’étreinte sur ma hache alors que les autres gars derrière moi ne savent que faire. J’essaie de réfléchir un instant avec ma matière grise, mais l’adrénaline en moi pense plus vite que ma cervelle, j’hurle à m’en déchirer les cordes vocales et à m’en vider les poumons.

-DEGAGE ! IL AURA RETENU LA LECON QUAND JE L’AURAIS DECIDE !

Ils ne s’arrêtent jamais, pas tant qu’ils n’ont pas un petit rappel de ce qui leur est arrivé la dernière fois qu’ils l’ont ouverte. Je suis prêt à passer sur quelqu’un s’il faut que je puisse inculquer la discrétion à un petit con, je rejette un coup d’œil éclair vers les autres qui n’ont pas l’air de savoir comment agir c’est satisfaisant pour l’instant. J’abaisse ma hache en constatant que je suis le seul qui semble avoir l’intention de commettre une horreur, je décide faire fit de tout ce qu’il y a devant moi et d’avancer en direction de ma victime dont j’ai bien l’intention de lui piétiner la gueule sans chercher à savoir ce qui va se dresser sur ma route. Aujourd’hui il y en a un qui va prendre une raclée à regretter d’être venu au monde et ce n’est sûrement pas une femme qui va m’empêcher d’accomplir ma vengeance. Une fois l’unique obstacle passé je me dirige vers le chasseur avant d’abattre mon pied sur son ventre, il lâche un cri de douleur, j’ai envie de continuer, je serre les poings mais je m’interromps avant de lui refaire la gueule. C’est assez, il a compris la leçon pour le moment, je n’ai pas envie de le tuer, j’ai envie de voir les fruits de mon travail.
Je prends une inspiration, j’expire, je constate…
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mer 31 Aoû - 1:14
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre


Jamais je ne l’aurais cru si on m’avait dit un jour que l’homme en armure se serait arrêté juste en entendant ces simples paroles. Je n’en étais cependant pas soulagée puisqu’il n’avait pas fait mine d’abandonner. De plus, il existait toujours le risque qu’il veuille encore tuer celui que je tentais de protéger juste parce que je trouvais cet « punition » injuste. Apparemment, il était pour lui hors de question de s’arrêter totalement. Je l’appris à mes dépends lorsqu’il me vociféra qu’il déciderait lui-même si l’homme derrière moi avait compris la leçon. Je ne partis cependant pas, restant campée sue mes positions. Autant il voulait continuer, autant il était hors de question pour moi de le laisser passer. Et ces autres humains plus loin qui ne cherchaient même pas à défendre l’un des leurs ! Mon « interlocuteur » sembla d’ailleurs leur jeter comme un regard menaçant avant d’avancer comme si je n’existais plus. Au dernier moment, pour ne pas me faire écraser, je me retirai non sans ressentir une profonde haine envers cet individu. Pour ne pas me transformer en louve, je pris une grande inspiration en regardant l’homme se faire « punir ». J’étais prête à agir si jamais cela venait à aller encore plus loin. Heureusement, il a baissé son arme et il semble se contenter de le frapper. Quoi qu’avec cette armure cela est déjà beaucoup trop à mon goût. Les cris de la victime me confirment que ce n’est pas une partie de plaisir, malheureusement.

Quand il resta là à regarder le plaintif allongé sur le sol, je ne pus m’empêcher de croiser les bras sur ma poitrine, prête à esquiver ou à fuir, avant de lui dire sur un ton sarcastique :

- C’est bon ? Vous êtes satisfait ? Si c’est le cas, vous devriez aller vous calmer les nerfs ailleurs. Après tout, il est des bêtes bien plus costaudes et résistantes qui sauraient supporter un poing porté par une armure. Non, sérieusement, vous auriez pu vous en débarrasser !

Derrière moi, j’entendis des murmures venant du groupe qui n’avait pas cherché à empêcher cela. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je ne pouvais pas laisser passer une telle injustice. Etait-il si terrifiant que ça ? J’allais certainement le découvrir par moi-même…
Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mer 31 Aoû - 12:40
Je respire un bon coup, ignorant quelques unes des nombreuses paroles de la dame qui a essayé de me faire face alors que je reste le regard fixé sur ma cible. Même pas bon a tué, il m'attirerait plus de problèmes mort que vivant, de toute façon il ne mérite pas que je me pourrisse la vie pour lui, le destin se chargera de ça pour moi.
Je me retourne vers la femme qui croit pouvoir se permettre de faire des leçons de moral, j'ai envie de la frapper et de salir un max. Je déteste les gens qui l'ouvrent sans savoir, j'entends à peine les murmures de mes collègues, Gud' n'a pas l'air de savoir quoi faire, en même temps c'est rare que je déboîte un mec en publique comme ça. Je me contente de montrer mon bras sous tous les angles, même pas besoin de sangles pour faire tenir l'armure. Je lui tends la main.

-Allez-y, essayez d'enlever le gantelet, vous verrez pourquoi je ne l'ai pas retiré. Je ne suis plus un humain de chair et de sang.

Ma voix est plus cassante que ce je voudrais, j'ai l'impression d'entendre ma propre connerie.
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mer 31 Aoû - 15:52
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

Encore plus cassant que précédemment mais sans crier, l’homme me répondit qu’il ne pouvait pas enlever son armure en me proposant d’essayer moi-même. Pour cela, il s’était tourné vers moi et m’avait montré son bras sous toutes ses coutures. Les morceaux de métal n’étaient pas accrochés entre eux par des sangles comme elles auraient dû l’être. Je compris donc que j’avais parlé sans savoir et m’en sentis quelque peu confuse. Il n’en restait pas moins qu’il était en tort et que, pour cela, je n’avais pas à retirer mes paroles. Seulement les modifier. Je fis donc une légère révérence qui consista à me pencher un peu en avant, une main sur le cœur, en m’excusant :

- Veuillez me pardonner d’avoir parlé sans connaître votre situation.


Je me relevai ensuite en le regardant là où j’imaginais être ses yeux. Puis, d’une voix neutre, comme lors de ma première prise de parole, j’ajoutai :

- Mais en sachant cela, vous auriez pu vous contenir, non ? Enfin, comme vous venez de me le rappeler, je ne sais rien de votre situation… Puis-je savoir ce qui vous a tant énervé dans le comportement de votre victime ?

J’avais volontairement choisi ce terme pour montrer la portée de son acte. Mais je ne comptais pas continuer indéfiniment. Quoi que, d’un autre côté, protéger un humain allait certainement m’aider à me faire accepter lorsque je demanderais à faire partie du clan. Tout ce qu’il allait falloir que je fasse c’est ne pas provoquer de bagarre, ne pas montrer ma véritable nature et me montrer courtoise. Cet homme, au final, devait avoir ses raisons même si ses actions étaient certainement les plus mauvaises parmi celles qui s’offraient à lui. Finesse et maîtrise de soi étaient des règles à ne pas oublier pour survivre, à moins qu’on ne soit sanguinaire et avide de morts. Pour ma part, je n’aimais pas la violence inutile et détestait les règles de la plupart des meutes de loups-garou. C’était pour cela que je ne les rejoignais pas, préférant prêter main forte aux plus faibles tout en prenant le risque de me faire tuer. Puis, derrière tout cela, j’espérais retrouver l’enfant qui m’avait tendu la main bien des années plus tôt.
Et lui, quelle était son histoire ? Pourquoi derrière sa carapace de fer cet être qui fut autrefois un homme semblait dégager une telle colère ? Celui qu’il avait malmené connaissait-il les détails qui m’échappaient ? Si c’était le cas, je devais être en tort. Dans le cas contraire, il était certain que c’était lui qui aurait dû s’expliquer ou dire simplement qu’il voulait clore le sujet au lieu de s’énerver de la sorte.
Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mer 31 Aoû - 21:18
- Mais en sachant cela, vous auriez pu vous contenir, non ? Enfin, comme vous venez de me le rappeler, je ne sais rien de votre situation… Puis-je savoir ce qui vous a tant énervé dans le comportement de votre victime ?

Victime oui, encore heureux d'ailleurs même que je sois capable de détruire physiquement un humain, sinon cela en dirait long sur l'épave que j'aurais été devenu. Elle essaie de, me ramener à la raison? Elle doit me prendre pour un taré si elle me pose ce genre de questions et ça m'énerve! De quel droit imagine t-elle que je suis un fêlé? J'étais dans mon bon droit de lui éclater la gueule et je le referais si ça me chante, presque pour l'emmerder j'ai envie de remettre un pain à l'autre crétin qui se relève à peine.

-Je ne me contiens pas quand on me provoque sciemment, je lui avais dis que la conversation était close, mais il n'a pas écouté parce qu'il c'est un abruti. De la d'où je viens la connerie se soigne à coup de poing dans la gueule.

Evidemment, quand on est un idiot et que la moindre erreur peut coûté cher à une communauté vulnérable on a vite tendance à rentrer dans le moule sans faire d'histoires. Je hais les gens comme ça, je ne sais pas qui j'exècre le plus entre l'idiot et la justicière.

-Si vous voulez tout savoir, j'étais comme vous avant : un être humain mais ce qui était mon armure est devenu ma prison. Subir chaque jour cette traîtrise du destin est déjà bien assez sans que j'ai à subir la connerie de mes compatriotes.
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Jeu 1 Sep - 12:18
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

Bien que rudement, il m’expliqua ce qu’il s’était passé et je dus me rendre à l’évidence qu’il n’était peut-être pas totalement en tort. Bien que je sois contre la violence gratuite, « qui sème le  vent récolte la tempête ». Mon sens de la justice me hurlait que je devais aussi faire une leçon de moral à l’homme à terre qui se levait lentement et péniblement. Mais, avant cela, je ne pus m’empêcher de sourire d’amusement quand il me compara au lui d’autrefois en me qualifiant d’humain. D’une certaine manière, j’avais remporté la victoire que je voulais avoir dès le départ et cela me faisait plaisir. D’un autre côté, je n’aimais pas mentir. Je ne pouvais cependant pas faire autrement puisque j’étais sinon totalement rejetée par ceux que je voulais rejeter. Bien qu’emprisonné, il était encore libre de se faire accepter par les personnes appartenant à la race qu’il souhaitait. Mais je ne dis rien de ces sentiments qui m’enserraient le cœur. Je préférai refaire une révérence polie pour m’excuser à nouveau :

- Je suis sincèrement désolée. Il me paraît désormais évident que vous n’étiez pas le seul en tort. Je souhaite de tout cœur que les choses s’arrangeront pour vous.

Puis, me détournant de cet interlocuteur, j’allai vers sa victime qui s’était enfin mise assise. Il était mal en point, mais il se remettrait assez rapidement. Je m’accroupis donc à côté de lui alors qu’il me remerciait. Je lui répondis alors :

- Ne me remerciez point. Si j’avais été là dès le départ, j’aurais tenté de l’arrêter mais pour vous frapper à sa place. Dit comme cela, je ne semble pas logique, mais sachez qu’on gagne souvent à ne pas continuer une conversation que son interlocuteur souhaite arrêter. Je pense que vous l’avez appris à vos dépends…

Sur ces mots, je me relevai pour pouvoir m’adresser à tous :

- Est-ce que quelqu’un pourrait me mener au chef de ce clan, je vous prie ? Je souhaiterais me joindre à vous.

Si une personne pouvait s’y opposer, c’était bien ce gars en armure. Je ne savais pas ce qu’il pensait de moi, mais certainement pas du bien vu ce qu’il venait de se passer. Et, au vu des têtes que tiraient les hommes près du feu, ce devait être un miracle si j’étais encore debout. Enfin, étant un loup-garou, j’aurais certainement mieux encaissé que ce pauvre homme. D’une certaine manière, c’était bien mieux que tout se soit passé ainsi. J’avais gardé ma couverture et avait même trompé le colosse. Serait-ce encore le cas si nous venions à combattre ? J’en doutais fort, mais qui tente rien n’a rien. Malgré mes origines, je restais une protectrice d’humains, un chien un peu sauvage mais assez docile pour ne pas être un danger. Peu l’avaient compris. Beaucoup en avaient payé le prix. J’espérais que ces humains ne feraient pas la même erreur.

Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Jeu 1 Sep - 13:23
Elle s'excuse?
Mes couilles sur la commode, ça ne s'arrangera jamais tant que je n'aurais pas assez de volonté pour tourner la page. De plus je ne suis pas en tort mais je me retiens de le dire au prix d'un gros effort de volonté, l'autre abruti arrive tout juste à relever la tête et le torse, j'ai envie de le renvoyer par terre. Puis la dame commence à faire son petit numéro de moral à l'autre, comme s'il n'avait pas bien digéré la leçon, maintenant j'ai envie de leur mettre des baffes à tout les deux : si des torgnoles en pleine face ne lui ont pas fait comprendre les bases des rapport de force ce n'est pas quelques bonnes phrases qui le feront.
Elle se relève. Oh non ! J'ai peur de ce qui va suivre.

- Est-ce que quelqu’un pourrait me mener au chef de ce clan, je vous prie ? Je souhaiterais me joindre à vous.

Non.
Une donzelle, qui débarque de nulle part, qui n'a pas de valises avec elle et qui n'a même pas l'air mal en point, le traquenard je le sens à des kilomètres à la ronde. Une agente des loups garous peut-être? Où alors une louve qui pense pouvoir se taper un petit steak dans une tente avant de disparaître sous mon regard. Allez, même si cette portion de route est relativement sûre je suis surpris qu'elle ne soit pas faite dépouillée où autre. Surtout que son premier réflexe n'a même pas été de demandé de l'aide ou asile comme n'importe quel paumé ferait après avoir déambulé tout seul en territoire hostile.
Où alors elle est extrêmement conne de se balader seule comme ça, les cons ça ose tout qu'on dit, c'est même à ça qu'on les connaît, mais ceux qui osent tout soit ils deviennent des légendes soit ils deviennent des cadavres. Est-ce qu'on peut devenir con du jour au lendemain comme ça? Je vais devoir la jouer subtile si je veux passer pour plus qu'une brute, aussi bien auprès des autres que d'elle.
Et puis quoi ensuite? Ca me rapporterait quoi de plus? Aller, merde!

Mais vous êtes conne ou quoi? C'est cramé à des kilomètres à la ronde que vous êtes différente de nous les humains, qu'ils soient de chair ou de cœur. Vous allez me faire croire qu'une femme, UNE FEMME, seule sur une route relativement sûre en pleine nuit ce balade à l'improviste sur de longs trajets ? Vous n'avez même pas une arme pour vous défendre. Je veux bien croire que les cons ça existe mais à ce point? Soit vous êtes une chanceuse de première, soit votre humanité est une façade, auquel cas vous avez intérêt à spécifier clairement ce que vous êtes.

Je resserres l'emprise sur ma hache, j'ai les doigts qui me démangent d'un coup. Débarqué en soirée dans un campement nomade, seul. C'est bon pour ceux qui ont loupé le coche de la prochaine expédition ou qui ont une double nature. Je penche plutôt pour la deuxième option avec cette nana.
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Jeu 1 Sep - 18:12
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

- Mais vous êtes conne ou quoi? C'est cramé à des kilomètres à la ronde que vous êtes différente de nous les humains, qu'ils soient de chair ou de cœur. Vous allez me faire croire qu'une femme, UNE FEMME, seule sur une route relativement sûre en pleine nuit ce balade à l'improviste sur de longs trajets ? Vous n'avez même pas une arme pour vous défendre. Je veux bien croire que les cons ça existe mais à ce point? Soit vous êtes une chanceuse de première, soit votre humanité est une façade, auquel cas vous avez intérêt à spécifier clairement ce que vous êtes.

Ces mots qui avaient résonnés dans la nuit m’avaient perdre mon sourire. Quel dommage qu’il ne soit pas resté sur l’idée que j’étais humaine. Et, d’après ce que je comprenais, il me mettait dans le même sac que les créatures assoiffées de sang. Je l’étais très certainement bien moins que lui qui venait de taper une personne sans penser que son armure le rendait plus dangereux qu’il ne l’était déjà sur le seul coup de sa colère. Sur un point de vue logique il n’était pas en droit de m’apostropher de la sorte. Mais il n’y avait pas que ça : exposer ainsi mes origines, que je n’avais pas choisies, me déplaisait au plus haut point. Enfin, je n’étais pas certaine de ce qui m’énervait le plus entre ça et l’insulte. Puis, depuis quand une femme était si faible que ça ? Une main sur la hanche, je baissai légèrement la tête avant de sourire avec un léger rictus qui me faisait tressauter un de mes sourcils froncés :

- Vous qui avez frappé un homme juste parce qu’il vous a énervé me trouvez dangereuse ? C’est le monde à l’envers. A moins que vous soyez réellement tous pareil et que vous mettiez toute créature ne vous ressemblant pas dans le même panier alors que vous possédez des chiens. Ne me faites pas rire.

Je fis une légère pause pour rester calme. Je savais me maîtriser malgré mes sentiments négatifs et j’allais leur prouver ! Il était hors de question qu’on me dise qu’une bête assoiffée de sang aurait pris la peine d’essayer d’aider un faible être humain haineux contre un autre. Alors, calmement, je pris la parole pour dire courageusement qui j’étais :

- Je m’appelle Rin, loup-garou solitaire car rejetée pour refuser de tuer des humains juste par vengeance ou envie.

S’ils étaient comme les autres, ils ne me croiraient certainement pas. Dans ce cas-là, je partirais tout simplement. Ce serait à contrecœur à cause de la solitude qui me pesait, mais avais-je vraiment le choix. Puis, apparemment le grand costaud semblait avoir de la colère à revendre. Je me demandais s’il arriverait à tenir à distance la meute que j’entendais arriver par-là, bien qu’elle soit encore loin.

Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Jeu 1 Sep - 20:12
- Vous qui avez frappé un homme juste parce qu’il vous a énervé me trouvez dangereuse ? C’est le monde à l’envers. A moins que vous soyez réellement tous pareil et que vous mettiez toute créature ne vous ressemblant pas dans le même panier alors que vous possédez des chiens. Ne me faites pas rire.

Pas d'amalgames, vivre ensemble, tout ça je me torche avec. Elle ne comprend pas que ma colère est presque un automatisme permanent, et sans doutes qu'elle est persuadée que je ne la comprends pas, ce qui est foutrement vrai.

- Je m’appelle Rin, loup-garou solitaire car rejetée pour refuser de tuer des humains juste par vengeance ou envie.

Ca change la donne ça. J'ai presque envie de la couper en deux dans le sens de la hauteur, juste pour avoir eu le culot d'avoir dit ça, que ce soit vrai où non. Je grogne d'énervement, je ne sais pas quoi faire : si c'est vraiment une louve il y a un vrai risque qu'elle essaie de bouffer des gens, c'est dans la nature intime des loups que de faire ça. Mais en fait, la question si elle est vraiment amicale est la suivante : serait-elle capable de trahir sa propre race pour une autre? Pour son ancienne? Est-elle louve où humaine?
J'ai envie de lui foutre un coup de hache dans tous les cas j'ai envie de dire.

-Je m'appel Adre, Adre Enfield et je suis une armure vivante et en plus de ça je désire aider les humains. que je commence sur un ton faussement pleurnichard. Qu'est-ce qui me prédispose à vous croire alors que les trois quarts des loups qui font ça finissent par bouffer un gosse avant de s'enfuir ou de mourir de ma main ? Qu'est ce qui me fait croire que vous n'êtes pas de ceux là, que vous voulez réellement aidé ?
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Sam 3 Sep - 17:19
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

Je m’attendais à ce que ma réponse ne plaise pas juste à cause de ce que j’étais. Mais de là à se moquer de moi… Cet « homme » m’agaçait de plus en plus bien que je n’en laisse rien paraître. Pourquoi avait-il fallu que je tombe sur quelqu’un comme lui ? En plus d’être agaçant et colérique, il était de la plupart qui vouait une haine envers les loups-garou en ne se souciant pas de leurs croyances ou autres. D’un autre côté, je faisais partie d’une minorité peu connue. Enfin, cela m’apprendra à prendre forme humaine devant des abrutis qui, d’une certaine manière n’était pas mieux que ceux qu’il considérait comme étant mes compères. Enfin, il n’avait parlé que d’une partie étant assoiffée de sang… Comme quoi il devait tout de même reconnaître que tous n’étaient pas les mêmes, comme les humains. D’ailleurs, je ne comprenais d’où leur venait cette haine pour la différence sachant que ceux qui étaient comme eux n’étaient pas forcément meilleur qu’un loup mangeur d’homme.
Partagée entre colère, mépris, sollicitude et peine, je choisis de rester encore et toujours neutre pour répondre au dénommé Adre :

- « Les trois quarts des loups qui font ça finissent par bouffer un gosse avant de s'enfuir ou de mourir de votre main », comme vous dites, n’auraient certainement pas laissé passer des insultes et des moqueries flagrantes. En tous les cas, je suis bien moins sanguinaire qu’un certain humain qui me fait face puisque ce dernier frappe ses paires sans hésiter et semble s’accrocher à sa hache comme s’il était sur le point de commettre un meurtre.

Plus je parlais, plus il m’était évident que je ne pourrais pas m’intégrer à ce groupe sans mettre dix fois plus ma vie en péril. Cette armure vivante ne me laisserait pas faire et maintenant que mon identité était révélée, j’allais encore devoir errer un moment. Etrangement, ces derniers temps, les humains qui voulaient voyager étaient bien peu nombreux. Peut-être que la chance me sourirait plus tard. En tous les cas, je restai tout de même là pour voir ce qu’ils allaient répondre et réagir. Les hommes derrière Adre étaient hyper silencieux. Etaient-ils apeuré, sidérés ou bien encore autre chose que je ne parvenais pas vraiment à déterminer ? La personne derrière moi non plus ne bougeait plus. Qu’est-ce qu’ils avaient tous à se méfier des personnes comme moi sans les connaître ? D’autant plus que, d’après les meutes, s’ils se retrouvaient à se faire massacrer c’était seulement leur faute. L’Histoire montrait qu’ils étaient les seuls coupables à avoir massacré bon nombre d’êtres touchés par les changements, les mutations qui nous avaient rendus tels que nous étions.

Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Dim 4 Sep - 10:56
Elle me cherche, elle me cherche et elle va me trouver si ça continues comme ça, j'ai vraiment les doigts qui me démangent, j'ai envie de l'éparpiller façon puzzle dans tout le camp en l'entendant se plaindre. Le pire c'est que dans ses jérémiades elle marque un point, j'hésite une seconde, dieu merci cette seconde passe vite et je me ressaisis l'instant d'après face à qui me fait fasse. Une louve, c'est largement suffisant pour la tuer même si elle n'est pas en forme animale, même sous forme humaine ils savent mordre et celle-ci commence tout doucement à la confirmer. Je penche la tête sur le côté, un tic que j'ai acquis quand je me suis mis à bricoler mon armure et parfois à me déséquilibrer d'un côté ou de l'autre à cause de la ferraille supplémentaire.

-Uh, je ne veux pas avoir l'air de vous importuner mais... commence Gud.

Je mets tout la colère en moi dans mon regard avant de réaliser la futilité de mon action, on ne voit plus mes yeux, je me demande s'ils sont toujours comme quand j'étais humain d'ailleurs.

-Mais, peut-être qu'on peut la laisser faire un essaie, je veux dire c'est pas comme si on était responsable de cette caravane sur le long terme, dans une semaine de toute façon le job est fini. Ça coûte rien d'essayer non?

D'un coup je ne sais plus qui j'ai envie d'éparpiller, Gud' ou la donzelle? Le choix est dur, je regarde à tour de rôle les deux, j'ai envie de hurler sur Gud' que c'est impossible mais s'il est debout ça en dit long sur jusqu'où il est prêt à aller pour cette fille, ou alors il a juste envie de se suicider par mon intermédiaire...
Oh non, ne me dites pas par les tout puissants qu'il a le béguin pour elle, ce serait, contre nature au moins. Impossible hein?

-Je ne te reconnais pas sur ce coup là. pas de colère dans ma voix. Tu veux vraiment, qu'elle rejoigne ce groupe?
-Ça coûte rien d'essayer.

J'ai envie de lui foutre un coup de tête, le genre capable de fracturer le crâne, mais je me retiens, c'est souvent lui qui négocie les parts alors je me retiens d'exploser celui qui sait toujours prendre l'ascendant dans les négociations.

-Vous savez quoi? Allez tous vous faire foutre tous autant que vous êtes! Si vous voulez raccourcir votre espérance de vie c'est votre problème, pas le mien, je vais aller surveiller un coin du camp où on ne risque pas de venir me faire chier.

J'entends Gud' qui essaie de dire quelque chose mais je l'interromps en brandissant par dessus mon épaule mon poing fermé, un doigt dressé en l'air.
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mar 6 Sep - 11:55
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

Là, pour le coup, l’homme en armure commençait à me faire peur. D’autant plus qu’il ne répondait pas, ce qui me semblait être mauvais signe. On dit que chien qui aboie ne griffe pas, mais quand le chien cesse d’aboyer c’est qu’il faut se méfier, non ? Je le vis pencher la tête sur le côté, geste que je ne compris pas et me fit me méfier plus encore juste avant qu’un des hommes derrière lui ne prenne la parole pour prendre la parole. Si j’avais été sous ma forme lupin, il ne faisait aucun doute que ma joie serait transparue comme jamais. Même face au géant, il continua à défendre ma position, ce qui fit naître un sourire de soulagement sur mon visage. Adre ne prit cependant pas cette réponse de ses compagnons très bien, allant jusqu’à les envoyer paître, verbalement parlant. Comment pouvait-on être autant emplis de colère et de rancune ? Je ne comprenais pas ce qui le poussait à être aussi cruel et violent. Aimait-il le sang autant que beaucoup de mes paires ? Ou était-ce en lien seulement avec cette histoire d’armure ? Je n’en savais pas plus qu’à mon arrivée et je ne pensais pas que cela changerait un jour. Je le laissai donc partir sans le retenir alors que ses compagnons se présentèrent à moi. Celui qui m’avait sauvé la mise s’appelait Gud et, malgré le fait qu’il souhaite me laisser ma chance, aucun d’entre eux ne s’approcha énormément de moi. Cela me convenait. Je n’étais là que pour leur protection à tous jusqu’à ce qu’ils atteignent un camp fortifié. Il n’était pas dit qu’ils seraient alors totalement en sécurité, mais ce serait toujours mieux que rien.

Après m’avoir fait quelques recommandations, on me mena voir le chef du clan. Ce dernier resta sceptique, au même titre que le gars en armure, mais il ne resta pas insensible à mes dires. C’était là la grande différence qui résidait entre eux. Il me donna cependant deux ordres valables jusqu’à ce que je parte : porter un collier en cuir qui empêchait ma transformation sous peine de mourir étouffée par celui-ci, et ne pas me promener librement au sein du clan. Je devais donc veiller sur les frontières. Cela m’allait parfaitement et je suivis Gud jusqu’au feu de camp qu’il surveillait un peu plus tôt. Et, alors qu’il s’installait, je lui fis part que j’allais faire le tour du campement. Il me mit en garde sur le fait que j’allais recroiser le costaud pas content, mais je commençais tout de même mon tour en usant tous mes atouts de louve. J’espérais je ne pas me faire trancher en deux si jamais je venais à le croiser une nouvelle fois.

Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Mar 6 Sep - 19:24
Des mesures drastiques, des mesures extrêmes, des solutions finales, des solutions définitives, voilà les choses dont a besoin l'humanité pour s'affranchir de toutes ses peurs... Si on arrêtait de faire dans la demi-mesure et qu'on se fédérait pour mettre à mort tout ceux qui cherchent à nous nuire quitte à brûler des hectares entier de forêts et à assécher des fleuves alors nous serions en paix. Encore une fois ce manque cruel de volonté c'est manifesté en laissant une louve en vie, et moi j'ai encore fait preuve de faiblesse à ne pas lui foutre un coup de hache à l'instant ou j'ai deviné sa vraie nature. Je n'ai même pas envie d'imaginer pourquoi ils ont accepté cette tueuse en série dans le campement. Je me pose dans en endroit ou quasiment personne ne regarde et guette, assise contre une vieille souche ma hache posée sur les genoux. Je n'ai envie de rien si ce n'est de solitude et c'est bien la dernière chose qu'on pourra m'enlever.
Je suis en bordure du camp, j'ai l'impression de ne faire qu'un avec la végétation mais ce n'est qu'une grossière illusion, je ne changerai pas avant un bon moment, je déteste savoir cela mais c'est la plus stricte vérité, rien de plus rien de moins. Je laisse mon regard errer à l'horizon, mon cœur suppliant le destin d'une attaque pour me passer les nerfs, mon esprit suppliant le destin qu'il n'y se passe rien. J'en viens à espérer une bouteille pour oublier tout mes soucis.
Je m'interromps dans mes pensées, des bruits de pas, je me retourne.
La louve sous forme humaine, avec une laisse.

-Pas trop serrée la laisse?

Même plus de colère, juste du dépit dans ma voix, je ne sais même plus comment la cerner. Elle sert à quoi en fait sans possibilité de se transformer? Comment une louve-garou est censée pouvoir combattre si elle n'est qu'une humaine sans armes? Qu'est-ce qui m'empêche d'ailleurs de lui foutre un coup de hache là tout de suite?
Sans doutes que je n'ai plus vraiment de raisons de m'inquiéter étant donné qu'elle a un collier étrangleur autour du coup, c'est tellement stupide, Gud pourrait la violer qu'elle serait sans défense. Si Gud arrive toutefois à la plaquer au sol ce qui n'est pas forcément probable vu sa carrure.

-Soyez capable de vous défendre et demandez une dague à Gud' ou même quelque chose de plus gros. Que vous serviez à quelque chose.

Je reste silencieux en constatant que même mon agressivité passive s'est envolée, je soupire en prenant réalité que j'ai sans doutes piquer ma crise pour ce soir et m'avachis par terre avec la souche en guise de dossier.
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Ven 9 Sep - 23:23
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

Lentement, faisant attention à chaque détail, je fis le tour du campement. Tout était calme. De temps en temps, j’entendais les rires d’hommes qui montaient la garde en se racontant diverses histoires. Malgré cela, je n’étais pas dérangée outre mesure pour entendre ce qu’il se passait aux alentours. L’expérience m’avait appris à me fier à mes oreilles plus que mes autres sens, bien que l’odorat me fût utile pour ma tâche du moment. Enfin, utile dans le sens où je sentais l’odeur des bêtes et personnes qui rôdaient près d’ici. Pour mon plus grand soulagement, aucun loup-garou n’était à signaler sur la première partie. Mais alors que je m’approchais de la seconde, une odeur de ferraille familière me fit comprendre que j’avais trouvé la cachette de l’armure vivante « autrefois humain ». Sans changer d’attitude, je continuai ma marche  jusqu’à ce que sa voix me parvienne. Je ne ressentais plus de colère. Quel changement ! C’était presque choquant, mais je préférais m’attarder sur ses dires plus que sur sa façon de les prononcer. Ainsi, je pus lui répondre en souriant et courtoisement que je lui répondis :

- Il me va très bien, je vous remercie.

Il enchaîna avec un détail qu’il me fit hausser doucement un sourcil : pensait-il que les loups-garou étaient sans défense sous leur forme humaine ? Enfin, il était vrai qu’une arme ne serait pas de trop. Je ne me départis donc pas de mon ton précédent pour continuer la conversation :

- Ne pensez pas qu’une louve est faible, mais je suivrais votre conseil. Cela fait longtemps que vous suivez ce clan ? Savez-vous jusqu’où il se dirige ?

Je ne savais pas s’il me répondrait. N’étant pas d’humeur à me battre juste pour un oui ou un non, je me promis de ne pas m’attarder en cas de refus de sa part de me répondre et de continuer tranquillement ma ronde. Manquait plus que je laisse quelque chose se passer alors que je venais de rejoindre ce groupe ! Je me demandais cependant ce qu’il se serait passé si je m’étais présentée sous forme animale. Au vu de l’agressivité contre laquelle j’avais dû faire face il me parut évident que je serais certainement morte à l’heure qu’il est. A moins que cela ne les fasse plus réfléchir ? Après tout, un loup qui protège un humain ce n’était pas courant. La preuve était la difficulté que j’avais eu à avoir eu gain de cause.

Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Sam 10 Sep - 18:34
- Ne pensez pas qu’une louve est faible, mais je suivrais votre conseil. Cela fait longtemps que vous suivez ce clan ? Savez-vous jusqu’où il se dirige ?

J'hausse vaguement les épaules, mon regard erre dans le vide alors que je cherche quelque chose d'intéressant à accrocher de l'oeil qui ne soit pas mon interlocutrice. Je ne trouve rien alors plein de dépit je recentre mes yeux sur elle, même si elle n'est pas en mesure de les voir directement elle peut parfaitement constater que le devant du casque lui fait face et pointe dans sa direction. J'hésite sur ma réponse pour être honnête, je réfléchis une seconde avant de me lancer.

-J'assiste ce clan depuis très peu de temps, je suis un mercenaire et comme d'autres je suis payé pour escorter. Je ne suis pas retourné dans mon clan d'origine depuis un très long moment, il se dirige vers un camp plus imposant ou les gens marchandent beaucoup, y compris d'autres personnes. Après que ce soit un clan de négriers ou pas, ce ne sont pas mes affaires, pour le moment du moins. J'ai un relent d'aigreur au fond de la gorge. Je suis payé, je ne pose pas de questions du moment que j'ai la part qui m'étais convenue. Quant à vous? Cela fait longtemps que vous avez ce mode de vie?

Je rajouterais presque "naïf" mais puisque j'ai une interlocutrice pour une fois autant profiter de pouvoir converser avec une femme sans que le dialogue ne soit qu'un enchevêtrement poisseux de menaces et d'offres pour avoir mes services.
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Sam 17 Sep - 22:54
La justice d'une louve

face à la rage d'un homme

Feat Adre

Je vis comme entendis le haussement d’épaules de l’armure qui me faisait face alors qu’il ne semblait pas me regarder. Quoi que c’était difficile à dire puisque ses yeux n’étaient pas directement visibles. Enfin, je le vis parfaitement pointer le devant de son caque sur moi comme s’il suivait la direction de son regard. Je me doutais en quelques sortes qu’un heaume comme celui-là empêchait les regards de travers, ce qui m’arrangeait. Non pas que je veuille lui cacher certains mouvements, mais au moins je pouvais deviner s’il était pensif ou non D’ailleurs, je le trouvais bien silencieux par rapport à quand j’étais intervenue plus tôt. Il était certainement plus calme puisqu’à part moi personne n’était là pour le mettre en colère. Puis, enfin, il me répondit :

-J'assiste ce clan depuis très peu de temps, je suis un mercenaire et comme d'autres je suis payé pour escorter. Je ne suis pas retourné dans mon clan d'origine depuis un très long moment, il se dirige vers un camp plus imposant ou les gens marchandent beaucoup, y compris d'autres personnes. Après que ce soit un clan de négriers ou pas, ce ne sont pas mes affaires, pour le moment du moins. Je suis payé, je ne pose pas de questions du moment que j'ai la part qui m'étais convenue. Quant à vous? Cela fait longtemps que vous avez ce mode de vie?

Je n’étais pas prête à critiquer sa façon de faire. En vérité, c’était une façon de vivre en ce monde quelque peu hostile pour les personnes souhaitant vivre seules. D’une certaine façon ma façon de vivre était aussi critiquable que la sienne. Je n’avais donc pas à le juger. Je lui fis donc un signe de tête pour lui signifier que j’avais compris avant de répondre à sa curiosité :

- Mmh… laissez-moi réfléchir. Dès que j’ai pu quitter la meute qui m’a vu naître, j’étais encore très jeune, j’ai tenté d’approcher les humains. J’ai été chaudement accueillie par un enfant alors que le reste du clan se méfiait de moi. Depuis que cette enfant a pris soin de moi je cherche à protéger les clans qui acceptent ma protection, même si leur confiance est éphémère. Je pense même à devenir une sorte de passeur pour les petits groupes qui veulent aller d’un clan à un autre. Cela va dépendre de comment je serais vue ici.

Je fis une légère pause. Je ne doutais pas qu’aux oreilles de personnes ayant de la haine bien ancrée contre les loups-garous, il était compliqué de me croire. J’étais pourtant bel et bien sérieuse quant à mes motivations.

Code par Rin sur Apocalypse Age

~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~


Merci Laria pour cette magnifique Signa ♥
Rin
avatar

Fiche perso
Points de vie: 100/100
Groupe: Loup-Garou
Rang dans le groupe: Solitaire
Fondatrice ♥
Fondatrice ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme. Lun 19 Sep - 18:26
Je reste silencieux, je ne sais pas comment interpréter ces paroles qui semblent sincères mais suspicieuses en même temps : les loups-garous aiment la chair humaine, c'est un fait, j'ai du mal à croire qu'une femme puisse essayer de faire le bien malgré sa nature animale. En tout cas je doute que son Doppelganger plein de fourrure soit aussi bienfaisant qu'elle essaie de l'être. Je m'arrête dans mes pensées, je ne sais pas quoi penser d'elle et ça m'agace.

-Mhhh. Essayez de régulariser votre situation si j'ose dire : à force vous balader seule vous allez surtout vous attirer des ennuis, les gens n'aiment pas voir une inconnue qui sort de nulle part.

Quoique, si il y en a qui aiment, la preuve le chef de ce convoi qui la laisse circuler librement, même si elle a un collier je me demande ce qui l'empêche de le trancher, surtout si elle a une dague. Puis je me rends compte de ma connerie de tout à l'heure : lui proposer de monter la garde avec une lame n'était peut-être pas la meilleure idée maintenant que je réaliste tout ce que ça implique.

-Vous n'avez jamais essayé de la retrouver cette gamine? Où alors vos proches? J'avoue me sentir parfois bien seul dans ce bas monde, mais bon, mon tempérament m'aide pas mal à ne pas en pâtir, par contre vous. je cherche mes mots. Vous semblez bien plus sociable que je ne le suis, ça m'étonne que vous soyez en loup solitaire. Sans mauvais jeux de mots.
Adre
avatar
Membre
Membre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La justice d'une louve face à la rage d'un homme.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La justice d'une louve face à la rage d'un homme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une louve face à sa proie (PV: Jace)
» La double face de la justice - Fini !
» [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]
» La justice de Raphael [Terminé]
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Age :: Le monde :: Campements humains-
Sauter vers: